Open d'Australie: favorites en coup de vent, choc Sinner-Tsitsipas

La cinquième journée de l'Open d'Australie vendredi a été très généralement à sens unique dans le tableau féminin, avec des victoires écrasantes d'Iga Swiatek et Jessica Pegula, moins dans le masculin où Stefanos Tsitsipas a donné rendez-vous à Jannik Sinner.

. Coups de vent

Swiatek n'a mis que 55 minutes pour avaler l'Espagnole issue des qualifications Cristina Bucsa (100e) 6-0, 6-1.

"Je l'avais vue jouer et je savais qu'elle était très solide, alors je ne voulais pas la laisser revenir", a lancé la Polonaise de 21 ans qui n'a cédé que l'avant-dernier jeu de la partie.

Demi-finaliste à Melbourne l'an dernier et trois fois lauréate en Grand Chelem (Roland-Garros 2020 et 2022, US Open 2022), elle tentera de décrocher son billet pour les quarts en affrontant dimanche la Kazakhe d'origine russe Elena Rybakina (25e), championne du dernier Wimbledon.

Rybakina a eu plus de mal à sortir la finaliste de l'an dernier Danielle Collins (11e) 6-2, 5-7, 6-2.

Pegula n'a pas traîné non plus: 65 minutes et elle rentrait au vestiaire en n'ayant fait qu'une bouchée de l'Ukrainienne Marta Kostyuk (61e) 6-0, 6-2.

"Je n'ai pas donné beaucoup de points, et même si je n'ai pas très bien servi, j'ai joué intelligemment tout en étant agressive lorsqu'il le fallait", a résumé l'Américaine de 28 ans qui se promène depuis le début du tournoi. En trois matches, elle n'a passé que 3h35 sur le court, son match le plus long ayant été celui du deuxième tour contre la Bélarusse Aliaksandra Sasnovich (38e) qui l'a poussée au tie break dans le second set. Au total, Pegula n'a lâché que onze jeux lors de ses trois premiers tours, dont huit contre Sasnovich.

Elle affrontera la Tchèque Barbora Krejcikova (23e), championne de Roland-Garros 2021 et qui n'a pas connu de difficulté face à l'Ukrainienne Anhelina Kalinina (39e) battue 6-2, 6-3.

Coco Gauff (7e) et Jelena Ostapenko (17e) seront, elles aussi, fraîches pour s'affronter.

L'Américaine de 18 ans, finaliste à Roland-Garros l'an dernier, a résisté à la puissance de sa compatriote Bernarda Pera (41e) qu'elle a écartée 6-3, 6-2. Et la Lettone, championne du Majeur sur terre battue en 2017, a balayé l'Ukrainienne Kateryna Braindl (95e) 6-3, 6-0.

. Des sets s'échappent

Sinner (16e) a remonté deux sets avant de facilement dominer le Hongrois Marton Fucsovic (78e) 4-6, 4-6, 6-1, 6-2, 6-0.

"Il a très bien joué pendant les deux premiers sets, et moi je n'avais pas tout à fait la bonne tactique. Il a fallu que j'en change un peu", a expliqué l'Italien de 21 ans.

Il est très attendu après s'être imposé parmi les meilleurs en 2022 en atteignant notamment les quarts à l'Open d'Australie, Wimbledon et l'US Open.

Mais cette année, à Melbourne, il affrontera dès les huitièmes Tsitsipas (4e) qui avait mis un terme à son parcours australien l'an dernier.

Le Grec de 24 ans a tranquillement battu le Néerlandais Tallon Griekspoor (63e) 6-2, 7-6 (7/5), 6-3.

"Je n'ai pas eu à jouer beaucoup de longs échanges sur mon service et ça m'a aidé", a commenté le Grec, très détendu à l'issue de la rencontre.

En revanche, Félix Auger-Aliassime a encore perdu un set. Cette fois, face à l'Argentin Francisco Cerundolo (29e) qu'il a battu 6-1, 3-6, 6-1, 6-4.

"Contrairement aux deux premiers tours, cette fois j'ai très bien débuté. Et les deux derniers sets sont certainement mes deux meilleurs depuis le début du tournoi", s'est réjoui le Canadien de 22 ans.

Il avait battu en quatre sets son compatriote Vasek Pospisil (99e) au premier tour avant de devoir remonter deux sets pour battre le Slovaque Alex Molcan (53e).

Son prochain adversaire sera le Tchèque Jiri Lehecka (71e), qui a réussi une belle performance en battant le Britannique Cameron Norrie (12e).

L'an dernier à Melbourne, Auger-Aliassime avait été éliminé en quarts de finale après un bras de fer en cinq sets face à Daniil Medvedev. Il avait ensuite atteint les huitièmes de finale à Roland-Garros, où il avait cédé face à Rafael Nadal, également en cinq sets. Sa saison avait été globalement faste puisqu'il avait remporté ses quatre premiers tournois ATP (dont 3 durant le seul mois d'octobre).

ig/chc