Open d'Australie : Djokovic dans la douleur, Murray dans la longueur, ce qu'il faut retenir de la 4e nuit

© AFP

Très diminué jeudi soir par une blessure à la cuisse qui le handicape depuis une dizaine de jours, Novak Djokovic a réussi à battre le Français Enzo Couacaud (191e mondial) 6-1, 6-7 (5/7), 6-2, 6-0 au deuxième tour de l'Open d'Australie . Mais son comportement sur le court, avec un temps mort médical, de multiples grimaces, des courses avortées, des tentatives évidentes d'écourter des points, est inquiétant avant d'affronter le Bulgare Grigor Dimitrov (28e) dans sa quête d'égaler le record de 22 titres du Grand Chelem détenu par Rafael Nadal .

"Je suis inquiet et j'ai des raisons de l'être", a-t-il d'ailleurs lui-même reconnu plus tard, sans vouloir entrer dans les détails de la nature de la blessure. En 2021, il s'était fait une déchirure abdominale au troisième tour contre Taylor Fritz mais il avait tenu jusqu'au bout et remporté le tournoi pour la neuvième fois. "Cette fois, c'est différent et je ne sais pas ce qui se passera", a-t-il indiqué.

>> LIRE AUSSITennis : Rafael Nadal annonce une absence de 6 à 8 semaines suite à sa blessure à Melbourne

 

Le "Djoker" nerveux

Dans les faits, et malgré un score flatteur dans les deux derniers sets, il a laissé apparaître sa nervosité lorsqu'il a soudain réclamé à l'arbitre l'expulsion d'un spectateur trop bruyant à son goût. "Il y a un gars, saoul comme un cochon, qui me provoque depuis le premier point. Qu'allez vous faire ? Pourquoi ne demandez-vous pas à a la sécurité de le faire sortir ?" a demandé le Serbe à l'arbit...


Lire la suite sur Europe1