Open d'Australie : une décision de justice attendue ce lundi sur le sort de Novak Djokovic

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Novak Djoković
    Novak Djoković
    Joueur de tennis serbe

Le numéro 1 du tennis mondial, Novak Djokovic, se préparait ce dimanche à défendre ses chances de jouer l'Open d'Australie en arguant lundi devant la justice qu'il était dispensé de vaccination et pouvait entrer dans le pays après avoir contracté le Covid-19 en décembre. L'audience en ligne devant le tribunal fédéral est prévue à 10 heures heure locale (23 heures GMT). L'incertitude règne quant à la participation à l'audience de Novak Djokovic, toujours dans son centre de rétention.

Testé positif le 16 décembre

Personne à l'exception du personnel n'est autorisé à entrer ou à sortir de l'établissement, situé dans un ancien hôtel, où sont également détenus 32 migrants, pris dans le système d'immigration australien, certains depuis des années. Une poignée de manifestants se sont rassemblés dimanche matin en bas du centre de rétention, où des centaines de supporters, de manifestants anti-vaccination et de militants pour les droits des migrants s'étaient déjà regroupés la veille dans une ambiance festive.

La Première ministre serbe Ana Brnabic a déclaré ce week-end que la Serbie soutenait pleinement le joueur et qu'elle avait eu des "entretiens constructifs" avec la ministre australienne des Affaires étrangères. "Nous avons fait en sorte qu'il reçoive une alimentation sans gluten, des équipements d'exercice, un ordinateur portable", a-t-elle déclaré à la télévision serbe Pink.

Dans une ordonnance rendue publique ce dimanche, le juge Anthony Kelly a déclaré que l'affaire se poursui...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles