Open d'Australie : quand Andy Murray élimine Thanasi Kokkinakis à... 4h06 du matin

© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Ils ont tenu les spectateurs en haleine jusqu'au bout de la nuit. Au deuxième tour de l'Open d'Australie , le Britannique Andy Murray , ancien numéro 1 mondial et l'Australien Thanasi Kokkinakis ont livré une bataille homérique de 5 heures et 50 minutes qui s'est achevée à 4h06 du matin. Et à la fin, c'est bien l'inoxydable écossais de 35 ans qui a triomphé face au joueur local, de neuf ans son cadet, mais qui comptait pourtant deux sets d'avance (4-6, 6-7, 7-6, 6-3, 7-5).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'entame de match est, en effet, à l'avantage de Kokkinakis (159e à l'ATP) qui a pu compter sur le soutien d'un public, logiquement acquis à sa cause. Mais c'était sans compter sur la résilience d'Andy Murray , tombé à la 66e place mondiale mais toujours aussi batailleur et bagarreur sur le court. Le Britannique empoche le troisième set, égalise à deux manches partout et prend le service de son adversaire au meilleur des moments dans le cinquième set à 5-5. Le Britannique ne tremble pas au moment de conclure et se qualifie pour le troisième tour. Au beau milieu de la nuit australienne.

Le record du match le plus tardif attendra

Insuffisant néanmoins pour en faire le match le plus tardif de l'histoire du tennis. Celui-ci s'est disputé en février dernier à l'Open d'Acapulco au Mexique et avait vu l'Allemand Alexander Zverev écarter l'Américain Jenson Brooksby au terme d'une rencont...


Lire la suite sur Europe1