Opel Insignia : une 3ème génération hybride rechargeable

·1 min de lecture
Opel Insignia : une 3ème génération hybride rechargeable

Comme nombre de ses concurrents, Opel deviendra une marque 100% électrique à l'horizon 2028. D'ici là, le constructeur allemand du groupe Stellantis poursuivra son renouveau et sa route vers l'électrification, avec l'arrivée d'ici 2024 de la troisième génération de l'Opel Insignia, qui sera dotée d'une motorisation hybride essence rechargeable.

Si l'actuelle berline d'Opel repose encore sur une ancienne architecture héritée de l'ère General Motors, le prochain opus devrait être doté de la plateforme EMP2 de PSA (Stellantis), que l'on retrouve sur les autres modèles du groupe tels que les Peugeot 508 et autres DS 9.

Opel Insignia : 225 chevaux hybrides

C'est d'ailleurs à ses cousines françaises que la future Insignia empruntera ses motorisations essence, dont le bloc plug-in hybride qui associe un quatre cylindres 1,6 litre PureTech à une motorisation électrique, pour une puissance combinée de 225 chevaux. Le temps nous dira si des déclinaisons plus puissantes, comme c'est le cas sur la DS 9 avec des puissances de 250 et 360 chevaux, seront également au programme.

Selon nos confrères allemands d'AutoBild, une version 100% électrique devrait également être au programme, grâce à la nouvelle plateforme STLA Large du groupe Stellantis. Cette information reste toutefois à prendre avec des pincettes, car il semble assez difficile d'imaginer Opel utiliser deux architectures techniques différentes pour un même véhicule.

Lancée en 2017, l'actuelle génération de l'Opel Insignia devrait laisser sa place au futur opus d'ici l'année 2024... Affaire à suivre.

Source : Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles