Opération réussie : le télescope spatial Webb va pouvoir être protégé du Soleil

·1 min de lecture

Le pare-soleil du télescope spatial James Webb a été déplié et tendu avec succès au terme d’une opération en plusieurs étapes menées durant huit jours. De la taille d'un court de tennis et constitué de cinq couches, le para-soleil est destiné à protéger le télescope de la lumière et de la chaleur émises par le Soleil, la Terre et aussi la Lune. Il avait dû être plié pour s'adapter à la coiffe du lanceur Ariane 5. Son déploiement a commencé le 28 décembre 2021, trois jours après le lancement.

« Déplier le pare-soleil de Webb dans l'espace est une étape incroyable et cruciale pour le succès de la mission, a déclaré Gregory L. Robinson, directeur du programme de Webb au siège de la Nasa. Des milliers de pièces ont dû travailler avec précision pour cette merveille d'ingénierie se déroule complètement. L'équipe a accompli un exploit audacieux avec la complexité de ce déploiement, l'une des entreprises les plus audacieuses pour le Webb » a-t-il salué.

Premier test de déploiement du pare-soleil du télescope spatial Webb, en juillet 2014. © Nasa, Chris Gunn
Premier test de déploiement du pare-soleil du télescope spatial Webb, en juillet 2014. © Nasa, Chris Gunn

Les prochaines étapes

Le déroulement et la tension du pare-soleil ont impliqué 139 des 178 mécanismes de déclenchement de Webb, 70 assemblages de charnières, 8 moteurs de déploiement, environ 400 poulies et 90 câbles individuels totalisant près d'un demi-kilomètre de longueur.

Que pourra voir le télescope spatial James Webb que ne peut pas observer Hubble ?

L'équipe a suspendu les opérations de déploiement pendant un jour afin de pouvoir travailler sur l'optimisation des systèmes d'alimentation et des moteurs de tension et s'assurer que le JWST était en parfait état avant de passer à l’étape cruciale de la tension du pare-soleil.

Séquence du déploiement du Webb durant le premier mois après son lancement. © ESA
Séquence du déploiement du Webb durant le premier mois après son lancement. © ESA

Le plus grand et le plus complexe télescope spatial jamais envoyé dans l’espace a encore cinq mois et demi de configuration avant de livrer ses premières images et d’entamer les recherches scientifiques. Ces prochains...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles