Opération de police en cours à Dijon

OPÉRATION DE POLICE EN COURS À DIJON

PARIS (Reuters) - Une opération de police était en cours vendredi matin dans le quartier des Grésilles à Dijon (Côte-d'Or), récent théâtre de violences liées à un règlement de compte entre des habitants et des membres de la communauté tchétchène, a annoncé la préfecture.

"Suite aux événements survenus ces jours derniers dans l’agglomération dijonnaise, nous vous informons qu'une opération de police est actuellement en cours dans le quartier des Grésilles à Dijon ainsi qu'à Chenôve", a-t-elle indiqué sur Twitter.

Selon une source policière, quelque 150 policiers sont mobilisés pour fouiller les parties communes et les caves, à la recherche notamment des armes, réelles et factices, exhibées lundi par des jeunes habitants du quartier masqués, qui disaient être prêts à en découdre avec des membres de la communauté tchétchène.

Entre 100 et 150 Tchétchènes lourdement armés, venant de France et de l'étranger, ont fait irruption dans la cité bourguignonne le week-end dernier après l'agression de l'un des leurs, un jeune homme de 16 ans. Plusieurs habitants ont été blessés lors de ce règlement de compte.

De jeunes habitants ont répondu lundi soir par une démonstration de force, en exhibant des armes, selon des vidéos qui ont circulé sur les réseaux sociaux, avant des affrontement avec les forces de l'ordre.

Une enquête de flagrance des chefs notamment de tentative de meurtre en bande organisée, dégradation en réunion, violences aggravées, association de malfaiteurs et participation à un groupement armé a été ouverte par le parquet de Dijon.

Dans le cadre de cette enquête, six personnes ont été placées en garde à vue et des perquisitions ont été menées dans plusieurs villes de France. Jeudi matin, deux personnes avaient été mises hors de cause et les quatre autres gardes à vue avaient été prolongées selon le parquet.


(Marine Pennetier et la rédaction de Paris, édité par Jean-Michel Bélot)