Opération commando. Pétrolier en détresse dans la Manche : que s’est-il passé ?

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

En plein contexte de recrudescence des arrivées au Royaume-Uni par voie maritime, un incident lié à la présence de sept passagers clandestins dans un navire a provoqué la mobilisation des forces spéciales britanniques, dimanche 25 octobre.

Un appel de détresse. Dix heures d’impasse. Et une intervention donnée “après la tombée de la nuit”. La Manche a été le théâtre d’un “raid spectaculaire”, dimanche 25 octobre, rapporte le quotidien Metro.

Peu avant leur arrivée prévue à 10 h 30, en Angleterre, les 22 membres d’équipage du Nave Andromeda “ont fait part aux garde-côtes d’une urgence à bord”, raconte le journal gratuit de Londres. Ce tanker de 228 mètres qui devait prendre une cargaison de pétrole s’est mis à prendre un cours erratique dans la Manche, ce qui l’a amené à demander une intervention”, précise, de son côté, The Guardian.

Les premières informations ont fait état d’une prise de contrôle du navire par un groupe d’individus.Mais il est apparu par la suite que la perturbation était due à des passagers clandestins qui s’en étaient pris à l’équipage”, explique le site Reaction. D’après The Daily Telegraph, les personnes à l’origine de l’incident seraient montées à bord du pétrolier le 6 octobre dernier, peu avant le départ du port de Lagos au Nigeria, “où les contrôles de sécurité sont moins importants qu’en Europe”.

Neuf minutes pour sécuriser le navire

“On ignore quand exactement les

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :