Opération Barkhane: la présence de l’armée française au Mali de plus en plus contestée

1 / 2

Opération Barkhane: la présence de l’armée française au Mali de plus en plus contestée

Son nom renvoie aux dunes du Sahara qui prennent la forme d'un croissant sous l'effet du vent. La force Barkhane désigne aussi l’épineuse opération militaire qui mobilise 4500 soldats français depuis 2013, principaux remparts contre la propagation du terrorisme au Sahel. Mais la France paye un lourd tribut après la mort, lundi, de treize militaires dans une collision entre deux hélicoptères au Mali. Ce drame fait resurgir une question lancinante:

"Passé le moment des hommages et du deuil, on ne pourra pas échapper à une interrogation collective sur le devenir et les modalités de l'intervention française. Où va Barkhane?", s'interroge le journaliste Claude Weill dans Nice-Matin.

Car après six années de mobilisation de l’armée française au Sahel, force est de constater que cette intervention est "un échec pour la diplomatie et la coopération militaire. Un fiasco pour l'Europe, incapable de se mobiliser pour protéger, ensemble, ses valeurs et son territoire", insiste le rédacteur en chef de Midi Libre, Jean-Michel Servant. En effet, sur le front, la France est seule, tançait mardi sur BFMTV Frédéric Encel, géopolitologue. "Cela pose la question de la solidarité européenne avec la France dans la région. L’Europe ne conçoit pas que la lutte contre l’islamisme radical est une lutte commune", regrette-t-il.

"La France est seule au front"

"La France est en partie seule parce que les pays européens n’ont pas compris les enjeux et...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi