Opération Barkhane : les militaires français restent au Sahel

À la suite du sommet du G5 Sahel qui s'est tenu mardi 16 février, Emmanuel Macron a tranché : les militaires français engagés dans l'Opération Barkhane ne quitteront pas le Sahel. "Je considère que précipiter un retrait français, en tout cas une volonté de retirer massivement des hommes, serait une erreur", a déclaré le président. Sur place, le travail n'est pas terminé. Les groupes affilés à Al-Qaïda constituent la menace principale, ce sont eux qu'Emmanuel Macron déclare vouloir "décapiter". La guerre est-elle gagnable ? Les chefs de ses groupes restent actifs et s'étendent vers le sud, en Côte d'Ivoire ou au Bénin. Depuis 2013, 57 soldats Français sont morts sur place. L'opération coûte un milliard d'euros par an. Au Sahel, la situation sécuritaire reste très instable. La guerre est-elle gagnable ? Le chef de l'état a demandé aux responsables locaux de reconquérir politiquement leur territoire. Une nouvelle réunion du G5 Sahel aura lieu au printemps et un sommet avant l'été.