Opération Barkhane : les derniers militaires français ont quitté le Mali

© CHRISTOPHE PETIT TESSON / POOL / AFP

Les derniers militaires français de la force antijihadiste Barkhane ont quitté lundi le Mali après neuf ans de présence, a annoncé le ministère français des Armées, sur fond de relations houleuses entre Paris et la junte au pouvoir à Bamako. "Ce jour à 13 heures (de Paris, 11 heures GMT), le dernier détachement de la force Barkhane présent sur le sol malien a franchi la frontière entre le Mali et le Niger", a fait savoir l'état-major français dans un communiqué.

Une réarticulation en moins de six mois

Après neuf ans de présence, Barkhane "s'est réarticulée hors du pays en moins de six mois", a-t-il ajouté. "Ce défi militaire logistique majeur a été relevé, en bon ordre et en sécurité, ainsi qu'en totale transparence et en coordination avec l'ensemble des partenaires." "La France reste engagée au Sahel", a souligné dans un autre communiqué la présidence française, ainsi que "dans le Golfe de Guinée et (dans) la région du lac Tchad avec tous les partenaires attachés à la stabilité et à la lutte contre le terrorisme".

>> LIRE AUSSI«Sentinelles», la série sur l'armée française qui s'inspire de l'Opération Barkhane

 

Le 17 février dernier, constatant que "les conditions politiques et opérationnelles n'étaient plus réunies pour rester engagée au Mali", la France avait décidé de réorganiser le dispositif de l'opération Barkhane "en dehors du territoire malien", a rappelé l'Elysée. La présence militaire au Sahel sera divisée par deux d'ici la fin de l'année, à 2.500 militai...


Lire la suite sur Europe1