Opération Barkhane : un chef djihadiste tué au Mali

Il était devenu l’une des figures du mouvement djihadiste au Mali. Bah Ag Moussa a finalement été abattu mardi 10 novembre par les militaires français de l’opération Barkhane. Cet homme avait un "rôle assez important dans la formation de la nouvelle génération montante des commandants", précise Wassim Nasr, journaliste spécialiste des mouvements djihadistes à France 24. Un affrontement sous tension C’est après des études notamment réalisées à l’aide de drones que les militaires français ont retrouvé la trace de Bah Ag Moussa. Lorsque la nuit est tombée à Menaka dans le nord-est du Mali, quatre hélicoptères s’approchent d’un pick-up suspect et effectuent dans un premier temps des tirs de sommation. Les cinq opposants ripostent alors des tirs de mitrailleuses. En plus des hélicoptères, une quinzaine soldats sont déposés au sol. Après quinze minutes d’affrontements, l’ennemi est neutralisé et le véhicule détruit.