Opération Barkhane : quel avenir pour la France au Sahel ?

Emmanuel Macron a participé en visioconférence au sommet du G5 Sahel, mardi 16 février. L'armée française est déployée depuis huit ans dans la région. La question de l'engagement français est donc au cœur de ce sommet. La France va-t-elle ou non réduire son dispositif ? Emmanuel Macron doit répondre à cette question à l'occasion d'une conférence de presse, mardi 16 février. "Sursaut civil et politique" "Le chef de l'Etat s'est montré extrêmement combattif lors de sa prise de parole par visioconférence, appelant à renforcer l'action", explique Guillaume Daret. 5 100 soldats français présents sur place, dont 600 ont été envoyés en renfort l'an dernier. "Ce sommet a permis de faire un bilan de l'opération lancée il y a huit ans, très concrètement Paris souhaite que ses partenaires prennent davantage le relais sur le terrain", rapporte encore le journaliste, précisant qu'Emmanuel Macron a appelé à "un sursaut civil et politique".