Opération anti-délinquance à Dijon: aucune arme lourde retrouvée

Hugo Septier
Police déployée dans le quartier des Grésilles à Dijon le 16 juin 2020 (photo d'illustration). - PHILIPPE DESMAZES © 2019 AFP

Malgré près de 150 hommes mobilisés pour l'occasion, les fouilles effectuées n'ont pas permis de retrouver les armes lourdes visibles sur plusieurs vidéos diffusées ces derniers jours sur les réseaux sociaux.

Quelques jours après les violents affrontements survenus à Dijon, la police a souhaité reprendre la main. Ce vendredi, la direction départementale de la sécurité publique de Côte-d’Or, avec l'appui de renforts, a procédé à une opération anti-délinquance dans le quartier des Grésilles ainsi que sur la commune de Chenôve. Au total, 148 policiers étaient mobilisés.

Et le résultat est plutôt maigre, d'après le communiqué envoyé par les préfets de Bourgogne-Franche-Comté et de Côte-d'Or. Dans les 42 bâtiments, 250 boxes et 300 caves fouillées, et au cours du contrôle de 72 personnes, les forces de l'ordre ont découvert une plaquette de 80 g de résine de cannabis, un couteau, 25 cocktails molotov, des cagoules, gants et vêtements noirs, une motocross et des plaques minéralogiques belges.

Pas de traces d'armes lourdes

Les préfets soulignent que les effectifs étaient "munis de réquisitions délivrées par le procureur de la république."

Ces derniers jours sur les réseaux sociaux, sur fond de tensions entre la communauté tchétchène et des habitants de ces quartiers, plusieurs images montrant des individus équipés d'armes lourdes avaient marqué l'opinion publique. Ces dernières n'ont, semble-t-il, pas été retrouvées, y compris lors des opérations menées lundi sur place.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Article original publié sur BFMTV.com