Opéré à tort d'un cancer un sexagénaire perd un poumon

En janvier 2018, Paul (prénom d'emprunt) apprend qu'il souffre d'un cancer. Les médecins ont détecté une tâche sur son poumon et lui conseillent de se faire opérer en urgence. Deux mois plus tard, le Toulousain de 65 ans subit une intervention durant laquelle on lui retire l'organe touché par la maladie. Mais quelques semaines après, c'est le choc. Le sexagénaire était en bonne santé. Le laboratoire aurait confondu les prélèvements de sa biopsie avec ceux d'une autre patiente. Une terrible erreur médicale qu'il cherche à réparer en justice. Malgré plus de 20 000 euros déjà déboursés de sa poche, l'affaire traîne.

Traumatisé à vie et continuellement essoufflé, Paul essuie désormais les lourdes conséquences de cette ablation inutile. "C'est très invalidant et surtout, il y a un côté psychologique qui est lourd. On vous enlève une partie de vous-même" déclare-t-il au micro de RTL. Cela fait maintenant trois ans que le sexagénaire est empêtré dans cette procédure judiciaire. Une lenteur qu'il déplore vivement. "C'est la longueur de la justice. Je trouve qu'aujourd'hui, c'est injuste de ne pas inquiéter les gens qui ont donné un résultat qui n'était pas le mien. On m'a enlevé un poumon, on m'a mutilé » avoue-t-il.

Vivant désormais avec un seul poumon, il veut obtenir réparation

Depuis son opération, Paul a porté plainte avec l'aide de son avocat, Me Laurent de Caunes. Ce dernier a déploré le manque de répercussion envers les personnes (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Val-de-Marne : une jeune femme vit un effroyable supplice aux mains de huit hommes, ses amis complices ?
TÉMOIGNAGE J'ai décidé d'appeler mon fils comme l'ex-mari de ma sœur
TÉMOIGNAGE Avant de fréquenter un homme mes chiens doivent l'approuver
Choc aux États-Unis ! Un joueur de football s'effondre subitement en plein match
Elle s'applique de l'autobronzant et fait une découverte qui va changer sa vie