ONU, Otan, Union européenne… Quel rôle pour les organisations internationales pendant la guerre en Ukraine ?

La guerre fait rage en Ukraine depuis plus de quatre mois. L’armée russe paraît en passe de contrôler un cinquième de la partie orientale du pays après la dévastation méthodique de ses villes par des bombardements massifs. La violence de la bataille militaire, la souffrance infligée à la population ukrainienne, et l’ampleur de la destruction sur le terrain questionnent l’utilité des organisations internationales, qui paraissent démunies voire insignifiantes. Au point que certains diagnostiquent l’ONU en état de « mort cérébrale » selon la célèbre formule utilisée par Emmanuel Macron sur l’Otan. Il faut pourtant y regarder de plus près.

The Conversation
The Conversation

La crise du Conseil de sécurité de l’ONU

Que le Conseil de sécurité de l’ONU soit en crise est peu discutable. Saisi dès le lendemain de l’invasion (25 février 2022) d’un projet de résolution visant à « déplorer l’agression » de l’Ukraine, il s’est d’emblée trouvé bloqué par un veto russe (la Chine et l’Inde s’abstenant). Certes, les représentants des États membres du Conseil de sécurité hostiles à l’intervention russe ne se sont pas privés de la condamner fermement et régulièrement depuis. Le président Zelensky a lui-même été associé par visioconférence à deux sessions du Conseil pour y témoigner des atrocités commises contre les civils ukrainiens.

Pour le reste, la meilleure chose que le Conseil de sécurité a pu faire a été de transmettre le dossier à l’Assemblée générale de l’ONU par le vote du 27 février 2022 visant à convoquer une « ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles