ONU: Macron soutient l'idée d'un "envoyé spécial pour la sécurité climatique"

·2 min de lecture

Lors d'une visioconférence des dirigeants du Conseil de sécurité de l'ONU, le chef de l’Etat a jugé bonne l’idée de nommer "un ou une envoyée spéciale pour la sécurité climatique".

Emmanuel Macron a appuyé mardi l'idée allemande de nommer "un ou une envoyée spéciale pour la sécurité climatique" lors d'une visioconférence des dirigeants du Conseil de sécurité de l'ONU, en soulignant qu'un "échec sur le front du climat saperait les efforts de prévention des conflits".

Plaidant durant son allocution pour une "unité retrouvée du Conseil de sécurité", le président français a adressé un clin d'oeil à l'ex-secrétaire d'Etat démocrate John Kerry, nouvel envoyé spécial américain pour le climat, qu'il a qualifié de "résistant durant les quatre années" de la présidence américaine républicaine de Donald Trump.

Le président français a insisté sur "le lien entre climat et sécurité" qu'il a jugé "complexe et indéniable, en quelque sorte inexorable", en plaidant pour "un multilatéralisme efficace" de l'ensemble des membres du Conseil de sécurité pour "la santé" et la "stabilité de notre planète".

"Se saisir de ces enjeux"

"Sur les 20 pays les plus touchés par les conflits dans le monde, 12 font également partie des pays les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques", a souligné M. Macron, au cours de cette session dédiée au climat qui se tient quelques jours après le retour formel des Etats-Unis dans l'accord de Paris pour limiter le réchauffement de la planète. "Un échec sur le front du climat saperait les efforts de prévention des conflits et de consolidation de la paix", a poursuivi le président français, en estimant que les phénomènes extrêmes liés au réchauffement climatique vont se multiplier et s’aggraver, avec leur lot d’insécurité et de guerres.

Appelant les 15 membres du Conseil à "se saisir de ces enjeux", il a jugé que la nomination "d'un ou d’une envoyée spéciale pour la sécurité(...)


Lire la suite sur Paris Match