Des ONG souhaitent limiter la publicité pour les SUV jugés trop polluants

Les SUV sont devenus la cible des écologistes. Ces "Sport Utility Vehicles" ressemblent fortement à des 4x4, mais n'en ont que le look, car la plupart n'ont pas quatre roues motrices. Ils sont plus hauts, plus larges, et donc plus lourds, en moyenne. Résultat des courses : ils polluent 20% de plus que les autres modèles, selon une étude de WWF. Pourtant, ils sont partout, et leurs ventes explosent depuis plus d'une décennie. Trois heures et cinquante minutes de publicité par jour Le SUV représente aujourd'hui 40% des ventes. Tous les constructeurs se sont mis sur ce segment. De plus, à la télévision, ces voitures prennent une place importante en termes de publicité. Toutes chaînes confondues, les spots pour les SUV représentent trois heures et cinquante minutes de temps d'antenne par jour et 1,8 milliard d'euros dépensés sur l'année 2019. Pour les ONG écologistes, il faudrait limiter la publicité dédiée à ces automobiles.