Des ONG et des scientifiques se mobilisent contre les SDHI, des pesticides controversés

1 / 2

Des ONG et des scientifiques se mobilisent contre les SDHI, des pesticides controversés

Des ONG ont demandé ce mardi le retrait de plusieurs pesticides controversés à base de SDHI, largement utilisés en agriculture. Une tribune de scientifiques et médecins, publiée dans le journal Le Monde, réclamait ce même jour l'arrêt de leur utilisation en milieu ouvert.

Les SDHI (inhibiteurs de la succinate déshydrogénase) sont utilisés pour détruire les moisissures qui se développent sur les céréales ou les fruits, en bloquant une étape clé de la respiration des champignons. Ils sont aussi utilisés sur les pelouses de terrains de sport ou de golf.

Mais des scientifiques ont alerté sur leur possible dangerosité et une étude publiée en novembre dans la revue américaine Plos-One a mis en évidence que le processus respiratoire de cellules humaines, d'abeilles et de vers de terre était également affecté en laboratoire par ces SDHI.

Des ONG dénonce une "grave menace" sur le vivant

Les ONG Nous voulons des coquelicots, Générations futures et France nature environnement ont annoncé mardi l'envoi d'une lettre pour demander à l'Agence de sécurité sanitaire (Anses) de retirer l'autorisation de trois produits à base de SDHI sur environ 150 autorisés en France - les ONG ont indiqué cibler des produits de "dernière génération".

Soutenues par des parlementaires comme Delphine Batho (Génération écologie), Loïc Prud'homme (LFI) ou Joël Labbé (EELV), elles dénoncent les SDHI comme une "grave menace pour tout ce qui est vivant",...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi