Une ONG alerte sur «l'inflation masquée», une technique utilisée par de nombreuses marques

L'Association Foodwatch, qui milite pour la transparence du secteur agroalimentaire, alerte les consommateurs sur certaines marques qui ont tendance à réduire la taille de leurs produits depuis plusieurs années tout en augmentant les prix. Ça s'appelle la "shrinkflation", mélange du mot anglais "shrink", qui signifie "réduire", et d'inflation. Une pratique qui passe mal en période de forte inflation . Selon l'ONG, le pot de margarine "Saint-Hubert Oméga 3" a par exemple perdu 4% de son poids en trois ans, alors que le prix au kilo, lui, a augmenté de 18 %. Teisseire aurait aussi réduit le volume de son sirop de grenadine de 20 % fin 2019, pendant que le prix de vente au litre aurait bondi de 37 % chez Carrefour.

Demander aux distributeurs "d'être plus transparents"

Réduire les formats, ce qui fait augmenter les prix au kilo, en soi, est une pratique qui est totalement autorisée. Ce que l'ONG reproche à ces marques, c'est de ne pas avoir prévenu le consommateur des changements. "Le problème avec ce changement de format, ce n'est pas le changement de format en soi, c'est le manque d'information du consommateur. On interpelle tous les distributeurs, tous les fabricants, pour leur demander d'être transparents et d'indiquer sur le produit directement l'information que les formats ont changé. Pour que le consommateur soit conscient de ces changements et qu'il ne soit pas induit en erreur sur le prix et sur la quantité des produits", explique Camille Dorioz, responsable des campagn...


Lire la suite sur Europe1