OnePlus, la marque des geeks, dévoile son 5T

Damien Licata Caruso

Ultra-populaire sur Internet, le fabricant chinois a présenté ce jeudi un smartphone avec un écran bord à bord et la reconnaissance faciale. Une belle promesse à 499 euros.


Vous n’avez peut-être jamais entendu parler de cette marque de smartphones made in China qui n’est pas distribuée par les opérateurs ou vendues en boutique. Pourtant, OnePlus est le fabricant actuel le plus compétitif et le plus innovant sur le marché des terminaux Android.

« Dans la bonne situation du fabricant HTC des années 2008 », souffle même avec une pointe de fierté un de ses représentants.

Forts de cette nouvelle réputation, ses dirigeants ont cédé aux sirènes de la démonstration de force avec une keynote new-yorkaise d’introduction du OnePlus 5 T ce jeudi. Un téléphone qui sort à peine quelques mois après le 5 au succès commercial indéniable.

Mais entre-temps, la concurrence sur le segment du haut de gamme n’a pas chômé avec la sortie à l’automne du Note 8 de Samsung ou de l’iPhone X d’Apple.

Des promesses techniques bluffantes

La réponse de OnePlus qui veut s’aligner sur les meilleurs : un smartphone dopé pour la performance avec un écran «borderless» (bord à bord) mais aussi une reconnaissance faciale de qualité nommée Face Check. Cette technologie, intégrée au système d’exploitation OxygenOS, repose sur 100 points d’identification du propriétaire.



Le OnePlus 5T possède un bel écran bord à bord.

Les spécificités techniques le placent en théorie au sommet de la chaîne alimentaire. Tout d’abord, un écran Amoled de 6 pouces qui adopte le ratio 18:9 et offre donc une belle diagonale. Notre première prise en main a permis d’apprécier la belle finition du produit.

Toutes les pièces à l’intérieur du châssis en aluminium sont de dernière génération comme le processeur octa-core Snapdragon 835 et 8 Go de RAM. Mais aussi un appareil photo de 16 MP, comme sur le OnePlus 5, couplé sur ce modèle à un second APN de 20 MP pour les photos en basse luminosité.


La reconnaissance faciale est annoncée (...)Lire la suite sur LeParisien.fr

Piratage de la NSA : Kaspersky se dédouane et accuse Microsoft
La reconnaissance faciale de l’iPhone X mise à mal par un enfant de 10 ans
Keolis investit 12 millions d’euros dans Onepark, le «Booking» du parking
Avec Drip, abonnez-vous à vos artistes préférés
Le Parisien a testé : Forza Motorsport 7, à fond la caisse

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages