Ondes gravitationnelles : la chasse aux cordes cosmiques est en cours avec Ligo et Virgo

Laurent Sacco, Journaliste
·2 min de lecture

Contrairement au poisson d’avril concocté par Futura au sujet de ʻOumuamua, aucune onde gravitationnelle n’a été détectée en provenance de ce voyageur interstellaire, signalant son passage en vitesse lumière via la propulsion Alcubierre ou suite à l’ouverture d’un trou de ver. Comme Futura l’a récemment expliqué avec les articles de Sean Raymond et Franck Selsis, tout indique que ʻOumuamua est bien un objet naturel et pas une sonde interstellaire envoyée par des super-IA extraterrestres pour observer de plus près l’Humanité.

Par contre, les yeux dont elle s’est dotée pour faire de l’astronomie gravitationnelle, et qui ont révélé depuis presque cinq ans des collisions de trous noirs stellaires binaires et d’étoiles à neutrons binaires, sont toujours à l’affût d’autres événements extraordinaires. En l’occurrence, il s’agit de tenter de mettre en évidence non seulement un bruit de fond stochastique d’ondes gravitationnelles issu de la superposition aléatoire dans l’espace et dans le temps de myriades d’émissions dans le cosmos observable de ces ondes, qui étirent et compriment le tissu de l’espace-temps et son contenu matériel, mais aussi des signaux de sources exotiques transitoirement au-dessus de ce bruit de fond.

Les collaborations des détecteurs Ligo aux États-Unis, Virgo en Europe et Kagra au Japon, viennent donc de faire savoir avec deux publications, en accès libre sur arXiv, que les deux détecteurs occidentaux, bientôt rejoints par leur cousin japonais, avaient posé de nouvelles bornes sur l’existence de ce que les physiciens et les cosmologistes appellent des cordes cosmiques, ainsi que sur certaines de leurs propriétés.

Mais, c’est quoi en fait une corde cosmique, et pourquoi leur découverte ouvrirait des perspectives nouvelles en physique fondamentale et en cosmologie ? Pour répondre à ces questions, voici une synthèse de quelques articles que Futura avait consacrés à ces objets théoriques ces dernières années.


Une présentation de la « Simulation du...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura