Les ondes gravitationnelles auraient bien rendu turbulent l'espace-temps du Big Bang

·1 min de lecture

L'hydrodynamique est une science dont les débuts sont anciens et ce n’est pas étonnant étant donné que l'écoulement de l'eau ou le comportement des liquides ont de tout temps fasciné l'Homme et que les premiers ingénieurs, avant Archimède, cherchaient à maîtriser le transport de l’eau. Les dessins que Léonard de Vinci nous a laissés dans plusieurs de ces carnets sont une excellente illustration de cette fascination et de ces préoccupations.

Le regretté Michel Serres avait supposé un lien entre la contemplation du comportement tourbillonnaire de l’eau et la naissance de la physique atomique grecque décrite par le fameux poème du philosophe épicurien Lucrèce.

Mais il a fallu attendre les travaux d'Euler et de Bernoulli pour que des équations mathématiques puissantes commencent à rendre compte de ces phénomènes. Aujourd'hui, même si l'on pense que les équations de Navier-Stokes, jointes aux principes de la thermodynamique et aux équations de l’électromagnétisme, décrivent presque tous les phénomènes d'écoulement de fluides, il reste des mystères à percer en hydrodynamique.

Il y en a un qui a beaucoup préoccupé les physiciens et ingénieurs du XXe siècle (décrire le comportement des océans, de l'atmosphère et l'écoulement de l'air autour d'un avion ou d'une voiture nécessite in fine sa compréhension).

C’est celui de la turbulence (voir à ce sujet le cours du prix Nobel de Physique Kip Thorne).

Au point que des physiciens du calibre de Feynman et Landau s’y sont attaqués et que Heisenberg lui-même a passé sa thèse sur ce sujet sous la direction de Sommerfeld avant de s’illustrer par ses découvertes en physique quantique.

L'écoulement des fluides fascine l'Homme depuis des millénaires. Léonard de Vinci a réalisé plusieurs dessins montrant les formes tourbillonnantes que peut prendre l'eau, mais ce n'est qu'avec les travaux de mathématiciens comme Euler, Navier et Stokes que l'on a commencé à pouvoir les décrire et les comprendre. Aujourd'hui, on est en train d'établir une...
L'écoulement des fluides fascine l'Homme depuis des millénaires. Léonard de Vinci a réalisé plusieurs dessins montrant les formes tourbillonnantes que peut prendre l'eau, mais ce n'est qu'avec les travaux de mathématiciens comme Euler, Navier et Stokes que l'on a commencé à pouvoir les décrire et les comprendre. Aujourd'hui, on est en train d'établir une...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles