Ondes électromagnétiques de faible intensité : pourquoi elles peuvent soigner

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Selon une récente étude, les ondes électromagnétiques de faible intensité ont un effet biologique sur les cellules. Une première étape dans la découverte de leur potentiel thérapeutique.

Les ondes électromagnétiques sont-elles bénéfiques ou nocives pour la santé ? Question complexe. Les effets thérapeutiques des ondes à haute fréquence, utilisées pour moduler l'activité des neurones chez des patients souffrant de dépression ou de la maladie de Parkinson (stimulation magnétique transcranienne) sont bien connus. L'effet sur l'organisme des ondes de basse fréquence est moins clair.

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a en effet classé les ondes basse fréquence parmi les cancérogènes potentiels. Pourtant, dans certaines conditions, la médecine les utlilise pour leur potentiel thérapeutique : elles soulagent la dépression, réduisent les symptômes du Parkinson et les pertes de mémoire. Mais dans ces indications, leur mécanisme d'action sur l'organisme reste un mystère.

Les ondes seraient-elles à la fois bénéfiques et nuisibles ? Un paradoxe qui a peut-être été résolu par un groupe de chercheurs français, allemands et américains. Leur étude a été publiée le 2 octobre dans la revue Plos Biology . " Les médecins utilisent les ondes électromagnétiques pour soigner plusieurs pathologies. Le but de cette étude est de montrer pourquoi et comment elles fonctionnent, quels sont leurs effets biologiques sur l’organisme ", a déclaré Rachel Sherrard, première auteure de l’étude

A lire aussi : Stimulation magnétique transcrânienne : un traitement de choc contre la dépression

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi