Once Upon a Time... : le jour où Bryan Cranston a croisé la route de Charles Manson

Léa Bodin
A l'occasion de la sortie de "Once Upon a Time... in Hollywood", retour sur le jour où Bryan Cranston a croisé la route de Charles Manson.

A l'occasion de la sortie en salle de Once Upon a Time... in Hollywood, le nouveau film de Quentin Tarantino dont l'action se déroule en 1969 au moment des meurtres perpétrés par la secte de Charles Manson, retour sur le jour où Bryan Cranston, l'inénarrable Hal de Malcolm et glaçant Walter White de Breaking Bad, a croisé la route de Charles Manson.

Le 19 novembre 2017, le terrifiant gourou et tueur en série meurt en prison à l'âge de 83 ans. Le lendemain, en apprenant la nouvelle, Bryan Cranston se fend d'un tweet étonnant : « En entendant que Charles Manson était mort, j’ai frissonné. J’étais à sa portée juste un an avant qu’il ne commette un meurtre brutal en 1969. La chance était avec moi quand une cousine et moi sommes allés faire du cheval au ranch de Spahn (où vivaient Manson et sa "famille") et avons vu le petit homme au regard de fou que les autres hippies appelaient Charlie. »

A l'automne 1968, Bryan Cranston a 12 ans. De temps à autres, il monte à cheval au Spahn Ranch, une propriété qui appartient à George Spahn, éleveur, et qui est un ancien plateau de tournage pour les westerns hollywoodiens. Le vieil homme, âgé de plus de 80 ans, autorise la « Famille » de Charles Manson à y vivre en échange de leur aide au quotidien : ils participent à la vie du ranch, aux tâches ménagères et font tourner le business de location de chevaux.

« J'étais très jeune mais assez vieux pour être seul », confiait l'acteur au Daily Beast en 2016. « Moi et ma cousine, qui a un an et demi de plus que moi, nous nous étions arrêtés là pour faire de l'équitation, tandis que ma mère et mon oncle étaient partis faire autre chose. (...) Nous avons remarqué que les gens autour étaient tous étranges à leur manière (...) et un gars dans la vingtaine s'est mis à crier : "Charlie est sur la colline ! Charlie est sur la colline !" »

Cranston se souvient de l'ambiance très particulière : « Il y avait cette énergie nerveuse frénétique, et ils ont tous sauté sur des chevaux et ils sont partis. » George Spahn, qui s'occupe de leur louer deux chevaux, leur dit de ne pas s'inquiéter, que c'est tout à fait habituel. « Nous avons pensé que Charlie devait être quelqu'un d’important », se rappelle le comédien. Avec sa cousine, ils partent donc en balade.

Charlie était ce gars comateux, à la barbe et aux cheveux longs, avec de grands yeux.

Une vingtaine de minutes après leur départ, ils croisent le groupe, parti au grand galop retrouver le dénommé Charlie, qui revient. « Il y avait un homme au milieu sur un cheval, mais ce n'était pas lui qui tenait les rênes - il y avait quelqu'un sur le cheval de devant qui les tenait pour lui - et Charlie, si j'ai bien compris, était ce gars comateux, à la barbe et aux cheveux longs, avec de grands yeux (...). Totalement hagard. On ne pouvait pas détacher nos yeux de lui. »

En raison de l'étroitesse du chemin, les chevaux de Bryan Cranston et de sa cousine passent très près du cortège. « Quand nous l'avons dépassé, lui et sa bande, ma cousine s'est retournée et a dit : "Ça doit être Charlie" et j'ai dit : "Ouais… et Charlie est bizarre !" » A peine un an plus tard, dans la nuit du 8 au 9 août 1969, Manson envoie quatre de ses adeptes massacrer les occupants de la villa où vivent Roman Polanski et Sharon Tate. Le cinéaste n'est pas présent, mais l'actrice, enceinte, est sauvagement assassinée, ainsi que quatre autres personnes.

Lorsque Bryan Cranston découvre, quelques mois plus tard, que le responsable des meurtres n'est autre que "Charlie", il est choqué : « J'ai vu son visage aux infos et ma mâchoire s'est affaissée. Ma cousine m'a appelé la première et m'a dit : "Tu le crois ?" La photo de Charles Manson était celle du type sur le cheval. »

La bande-annonce de Once Upon a Time... in Hollywood, actuellement en salle :