Once Upon A Time… In Hollywood : "nostalgique", "captivant", "historiquement douteux", le nouveau Tarantino électrise et divise (un peu) Cannes 2019

[Url href='https://twitter.com/maxp26']Maximilien Pierrette (@maxp26)[/Url]
C'était le film le plus attendu de ce Cannes 2019, mais a-t-il été à la hauteur ? Découvrez les avis à chaud des premiers spectateurs de "Once Upon A Time… In Hollywood".

Once Upon a Time... In Hollywood de Quentin Tarantino - Compétition - Sortie le 14 août

DE QUOI ÇA PARLE ?

En 1969, la star de télévision Rick Dalton et le cascadeur Cliff Booth, sa doublure de longue date, poursuivent leurs carrières au sein d’une industrie qu’ils ne reconnaissent plus.

QU'EN PENSENT LES CANNOIS ?

("Brillante comédie noire d'exploitation de Quentin Tarantino, Once Upon a Time… In Hollywood trouve une approche rédemptrice à la Pulp Fiction du cauchemar Charles Manson :  choquant, captivant, tourné de manière éblouissante dans les couleurs primaires de celluloïd que sont le bleu ciel et le doré crépusculaire.")

("Once Upon a Time… In Hollywood se révèle être le film le plus tendre de Tarantino. Qui l'eût cru ?")

("Historiquement douteux, thématiquement brillant. QT trouve son rythme dans un film qui pourrait gagner la Palme d'Or ou être boudé par le public, ou les deux. Excitant, provoquant, d'un humoir noir, chef-d'œuvre intensément déconcertant.")

("Once Upon a Time… In Hollywood est un étrange Tarantino, mais dans le bon sens. Une pure lettre d'amour au cinéma et aux années 60, avec une performance majeure dans la carrière de DiCaprio.")

("Le meilleur film de Tarantino depuis [son sketch de] Four Rooms. Une méditation audacieuse et pleine de vie sur la violence dans l'industrie du divertissement. Lena Dunham est la meilleure.")

("DiCaprio est plutôt génial, mais Pitt est incroyable. Pas certain du 'message' - s'il y en a un - et ça n'est définitivement pas le Tarantino le plus citable.")

("Tarantino ne plaisantait pas lorsqu'il disait que c'était le film qui se rapprochait le plus de Pulp Fiction. Il jongle avec une mosaïque de personnages et d'intrigues dans celui-ci, pour finalement les imbriquer dans un final intensément enjoué et touchant.")

("J'ai ri. J'ai eu le souffle coupé. Je me suis demandé : que va penser Roman Polanski ? J'ai accepté à contrecœur de ne pas tweeter de spoilers. Tarantino signe une ode à l'innocence perdue d'Hollywood, tout en suggérant éffrontément qu'il n'y en a jamais vraiment eu.")

("Je ne suis pas sûr que l'on puisse trouver plus méta que Quentin Tarantino qui fait un film sur des gens qui font des films.")

Et comme le hasard fait bien les choses, la nouvelle bande-annonce a été dévoilée :