Once Upon a Time in Hollywood (Canal+) Brad Pitt : "Ce n’était pas évident d’être à la hauteur de ce film"

·1 min de lecture

Los Angeles, en 1969. Année érotique pour Serge Gainsbourg, elle est nostalgique pour Quentin Tarantino. Once Upon a Time in… Hollywood, son neuvième film, est une déclaration d’amour à la Cité des anges, paradis perdu de son enfance, et à un âge d’or du cinéma, dont il immortalise avec une tendresse inédite les derniers feux. 1969 est aussi l’année où Sharon Tate, l’épouse de Roman Polanski, enceinte de huit mois, a été assassinée par des adeptes du gourou Charles Manson. Le metteur en scène revient sur cette époque en entremêlant fiction et réalité. Le film est un conte, empli de sa cinéphilie éclectique et sans limites, de références à la pop culture mixées et remixées (musique, westerns, radio, polars, séries télé…). Tarantino se plaît à changer le cours des choses. Il ne raconte pas la vraie Histoire, mais un "what if" (et si) mélancolique et peut-être rédempteur.

À lire également

Fury (TF1 Séries Films) Brad Pitt : "Je cherche toujours à être poussé dans mes retranchements"

Un tandem magique

Ainsi, il était une fois… dans un Hollywood qui doit composer avec la concurrence grandissante de la télévision, Rick Dalton, une ex-gloire sur le déclin, et son cascadeur attitré, Cliff Booth, qui ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi