"On choisit sa sexualité" : la réponse d'un scientifique à Éric Zemmour

Eric Zemmour
Eric Zemmour

Jacques Balthazart est chercheur à l’université de Liège. Auteur de plusieurs ouvrages sur l’origine de la sexualité, il répond au polémiste Éric Zemmour, qui a affirmé que l’homosexualité était un choix.

La phrase a fait polémique. Dans l’émission “Face à l’info”, sur CNews le débat sur la PMA dévie, mardi 15 octobre. Après un débat musclé avec son contradicteur du jour, Nicolas Bouzou, Éric Zemmour est relancé par l’animatrice Christine Kelly. “Les homosexuels choisissent leur sexualité ?”, l’interroge l’animatrice. Le polémiste répond par deux fois par l’affirmative : “Moi je pense que oui. Tout le monde est libre de toute façon”, affirme-t-il, comme on peut le voir dans cette séquence isolée sur Twitter.

Jacques Balthazart est chercheur à l’université de Liège, en Belgique. Auteur de plusieurs ouvrages sur la question de l’homosexualité, le scientifique répond à Éric Zemmour.

Yahoo : Comment réagissez-vous aux propos d’Éric Zemmour sur CNews ?

Jacques Balthazart : “Il est très mal informé. Il y a une masse de données scientifiques accumulées ces 30 dernières années qui démontrent très clairement que l’orientation sexuelle n’est pas un choix. On sait qu’il y a des déterminismes hormonaux qui contrôlent l’orientation sexuelle, des déterminismes génétiques, des déterminismes liés a réactions immunologiques de la mère etc... Il est clair qu’une énorme partie, si ce n’est la totalité du phénomène, est contrôlée par facteurs biologiques.

Par ailleurs, prétendre que les homosexuels choisissent leur homosexualité me paraît inconsistant d’un point de vue logique. Je ne vois pas qui aurait envie dans notre société, même si elle est plus tolérante que d’autres vis-à-vis de l’homosexualité, de s’attirer des ennuis, car ce n’est pas la façon la plus facile de vivre sa sexualité que de la vivre en tant qu’homosexuel.”

Yahoo : Naît-on homosexuel ou hétérosexuel ?

Jacques Balthazart : “C’est l’objet de mon livre publié en 2010, ‘Biologie de l'homosexualité. On naît homosexuel, on ne choisit pas de l'être’. J’explique que plusieurs facteurs déterminent l’orientation sexuelle.

Il y a des facteurs génétiques. La composante génétique est présente mais pas identifiée de façon formelle. Une étude dans Science basée sur 496 000 séquençages de génome humain montrait une association entre orientation sexuelle et cinq sites sur l’ADN. Les associations sont toutes faibles mais quand elles se cumulent cela va déterminer le phénomène. D’autres études démontrent qu’en cas de présence d’un homosexuel dans une famille, il y aura probabilité accrue que dans ses ascendants, particulièrement du côté maternel, il y ait un plus grand nombre d’homosexuels que la moyenne. Mais ce n’est pas un héritage qui se fait de manière systématique.

Il y a également des influences hormonales prénatales, la testostérone en particulier. Elle conditionne notamment le développement de l’orientation sexuelle masculine, c’est-à-dire de l’attraction pour les femmes. Toute une série de cas démontre que s’il y a trop de testostérone chez une fille elle va avoir une probabilité accrue d’être lesbienne et s’il n’y a pas assez de testostérone chez l’homme vous aurez l’effet inverse.”

Yahoo : Il n’y a donc pas d’influence extérieure ?

Jacques Balthazart : “Non, mais il y a un point où Éric Zemmour a raison : c’est que l’on peut être homosexuel de naissance et choisir ou non de pratiquer son homosexualité c’est-à-dire de coucher avec des hommes ou avec des femmes. Il y a de nombreux témoignages de personnes homosexuelles qui, par convention sociale ou pour avoir des enfants, ont une vie hétérosexuelle partielle.

Il y a des gens qui disent que les homosexuels qui changent d’orientation à 50 ans, ce n’est pas vrai. Soit par son évolution, la société leur a permis d’exprimer ce qu’ils voulaient, soit leurs parents sont morts ou leurs enfants mariés et ils n’ont donc plus de pression sociale de se conformer à la norme, et passent à une pratique homosexuelle. Mais ils ont toujours été homosexuels.”

À LIRE AUSSI >> CNews, LCI, BFM : les chaînes infos font-elles le jeu du Rassemblement national ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles