Omicron pèse sur la croissance mondiale, la Banque mondiale craint "un scénario du pire"

Alors que l'Organisation mondiale de la santé prévoit une propagation très rapide du variant Omicron, qui pourrait toucher un Européen sur deux d'ici 2 mois, la Banque mondiale vient de revoir à la baisse ses prévisions de croissance mondiale. Elle met en garde contre le risque de voir l'inflation, les dettes publiques, le creusement des inégalités et les nouveaux variants du COVID-19 menacer la reprise économique, en particulier dans les pays émergents.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles