Omicron : bientôt une troisième dose de vaccin pour les adolescents ?

·1 min de lecture

C'est le petit caillou dans la chaussure du ministère de la Santé. Depuis le 15 juin, quatre millions de jeunes entre 12 et 17 ans ont reçu une ou deux doses de vaccin, soit 79% des adolescents français. Une population qui multiplie les contacts sociaux, et moins attentive sur le respect des gestes barrières.

Le ministère de la Santé envisage la troisième dose pour les ados

Problème : l’autorisation de mise sur le marché du Pfizer ne prévoit le rappel qu’à partir de 18 ans. Les ados ne sont donc pas éligibles au rappel. Mais, avec la déferlante Omicron, particulièrement contagieuse, et un taux d’incidence pour cette tranche d’âge qui continue de grimper, il n'y plus de temps à perdre. Le ministère de la Santé a saisi la Haute Autorité de Santé et l’Agence nationale de sécurité du médicament à ce sujet. 

Leurs préconisations ? Comme pour les 5-11 ans, ce sera forcément le vaccin Pfizer, mais sans doute avec la même dose que les plus de 18 ans, et 4 ou 6 mois de délai entre la 2e et la 3e dose. Le temps presse, les instances travaillent sans relâche pour rendre leurs conclusions avant la fin de l’année.

>> LIRE AUSSI -  Covid-19 : la vaccination est officiellement ouverte aux 5-11 ans

Les ados fragiles peuvent déjà faire leur dose de rappel

Olivier Véran, le ministre de la Santé, a indiqué que les adolescents n'étaient pas éligibles à la dose de rappel "pour l'instant". Les jeunes de 12 à 17 ans sont déjà invités à faire leur dose de rappel s'ils sont immunodéprimés, s...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles