Omicron : alors que le pic épidémique est en vue, un plan pour aider les hôpitaux est finalisé

·1 min de lecture
© AFP

Le pic des contaminations de la cinquième vague de Covid-19 semble proche. "On assiste enfin à une vraie baisse de l'incidence de Delta, et pour Omicron, on arrive sur un plateau avec tous les signes précurseurs du pic", décrit-on au ministère de la Santé. Dans les hôpitaux aussi, cette fin de semaine offre une bonne nouvelle : le nombre des patients en service de soins critiques est en légère diminution. Un peu moins de 3.900 y étaient recensés avanthier, ce qui laisse espérer que le cap des 4.000, au- delà duquel la tension est extrême, pourrait ne pas être franchi.

En cause, la décrue de Delta, responsable de plus de formes sévères que tous les autres variants avant lui. Les autorités tirent déjà les conséquences de cette chute : des opérations repoussées vont être reprogrammées dès demain à Marseille, ainsi que des coloscopies de diagnostic dans les hôpitaux parisiens.

Un niveau supérieur au pic de la troisième vague

Depuis plusieurs semaines, les experts répétaient qu'Omicron, qui cause des affections moins graves et contamine des populations déjà immunisées par le vaccin et/ou une infection antérieure, avait changé le visage de l'épidémie. Pour eux, la menace la plus forte pèse désormais sur les services d'hospitalisation conventionnelle. Les chiffres actuels leur donnent raison.

Lire aussi - Vittoria Colizza, épidémiologiste : "On n'a pas de preuve pour dire que cette vague de Covid sera la dernière"

Vendredi, quelque 24.500 patients atteints du Covid-19 y étaient accu...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles