Omicron : 13 cas suspects en France, le pays durcit les conditions d'accès au territoire

·1 min de lecture
© Thomas COEX / AFP

Il y a actuellement "13 cas suspects du variant Omicron sur le territoire" français" et il y aura des cas avérés "dans les prochaines heures ou les prochains jours", a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. "À l'heure à laquelle je vous parle, il y a 13 cas suspects du variant Omicron sur notre territoire, ce sont des cas suspects, c'est-à-dire pour lesquels un criblage a laissé penser qu'il y avait une possibilité de variant Omicron. Tous ces cas sont en train d'être séquencés", a expliqué le secrétaire d'État à la sortie du Conseil des ministres.

"Pas de panique, mais une vigilance maximale"

"Ne soyons donc ni dupes ni naïfs, il y aura très probablement des cas sur notre territoire dans les prochaines heures ou les prochains jours", a-t-il ajouté. Précisant "qu'aucune donnée consolidée ne nous permet de conclure que ce variant serait plus dangereux ou plus résistant aux vaccins", il a souligné qu'il "n'y a pas de panique, mais une vigilance maximale" sur ce sujet. Concernant l'actuelle vague de contaminations, "la situation sanitaire s'aggrave très nettement, et très rapidement sur notre territoire", a souligné Gabriel Attal, constatant une "reprise massive de l'épidémie" avec mardi 47.177 nouveaux cas, "un niveau jamais atteint depuis le printemps". 

"La tension hospitalière augmente nettement", a-t-il aussi relevé, et même si "elle reste heureusement plus mesurée que lors des précédentes vagues grâce au vaccin, elle pourrait rapidement devenir une...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles