“Une ombre sur l’été grec” : plusieurs touristes victimes de la canicule

C’est le feuilleton macabre de ce mois de juin en Grèce. Neuf touristes ont disparu en deux semaines sur différentes îles du pays. À Symi, Sikinos, Amorgos et Samos, les corps de quatre d’entre eux ont été découverts, et les recherches se poursuivent pour retrouver les cinq autres vacanciers.

“Quand le présentateur de la BBC Michael Mosley a été retrouvé mort à Symi [le 9 juin,] après quatre jours de recherches, personne ne s’attendait à ce que ce soit le début d’une longue liste de disparitions de touristes sur les îles grecques”, confesse Ethnos.

Victimes de leur méconnaissance de la région et de leur imprudence, tous ces vacanciers semblent avoir été frappés par les fortes chaleurs au cours de randonnées. Avec des pics à plus de 40 °C, les températures du mois de juin sont les plus élevées jamais enregistrées dans le pays.

Coup de chaleur et déshydratation

“Une ombre sur l’été grec”, regrette Lifo. “C’est comme si un voile menaçant, une malédiction avait été jetée, avec une série de victimes tombant sur l’autel des vacances de rêve”, écrit le magazine grec dans un article titré “Attention vacances : danger de mort”.

“Nous pourrions être emportés dans le vide comme des petits cailloux si nous nous laissions envoûter par les sirènes de l’adrénaline, écrit le média d’opinion Protagon, en se mettant dans la peau d’un voyageur. Il est facile pour un touriste de se laisser charmer par leur appel, entouré par la beauté de la nature.”

“Les gens surestiment souvent les capacités de leur organisme, analyse le docteur Anastasios Spantideas dans les colonnes de Ta Nea. Mais les personnes âgées en particulier peuvent se déshydrater plus facilement et souffrir d’un coup de chaleur. Et malheureusement, une déshydratation prolongée suffit à faire perdre connaissance à une personne âgée. Elle continue à marcher sans but, sans conscience de l’espace et du temps, avec tout ce que cela implique.”

Informations sur les risques

Les conditions météorologiques et l’impréparation apparaissent comme les raisons de ces drames. Mais le rôle des autorités est également pointé du doigt pour le manque d’informations communiquées aux vacanciers, dans un pays dont l’économie repose à 25 % sur l’industrie touristique.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :