Omar Sy au Festival d'Avignon: ce que raconte "Frère d'âme", le roman que va lire l'acteur

·3 min de lecture

L'acteur de "Lupin" prêtera sa voix à Alfa Ndiaye, jeune paysan africain engagé comme tirailleur sénégalais pendant la Première Guerre mondiale.

THÉÂTRE - Vous êtes actuellement de passage dans la cité des Papes? Le célèbre festival de théâtre d’Avignon, qui bat son plein depuis ce lundi, accueille Omar Sy ce samedi 10 juillet à 20h au Musée Calvet (et sur France Culture). Une grande première pour l’acteur star de “Lupin” et ’“Intouchable” qui lira, sur une musique d’Issam Krimi, un texte issu du roman “Frère d’âme” de David Diop, Prix Goncourt des Lycéens en 2018. 

Omar Sy prêtera sa voix à Alfa Ndiaye, paysan africain engagé comme tirailleur sénégalais pendant la Première Guerre mondiale. Seul au combat après la mort de son ami d’enfance, le jeune homme en perdra la raison. “Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité...”, peut-on notamment lire en guise de synopsis sur le site officiel du Festival d’Avignon. 

Omar Sy et la mémoire des tirailleurs sénégalais

Un récit poignant et engagé, écrit en hommage aux 200.000 “oubliés” de la Grande Guerre à travers l’histoire tragique de son personnage principal. “Je suis très touché de recevoir ce prix, d’abord parce que je suis enseignant, et parce que les soldats qui sont partis avaient l’âge de ces lycéens ou un peu plus et cela a un sens pour moi”, s’était ému sur franceinfo David Diop lors de la remise de la récompense en novembre 2018. Une distinction qui en a appelé d’autres puisque l’auteur a également remporté le prix international Booker Prize le 2 juin dernier, grande première pour un romancier français.

Alors comment “Frère d’âme” s’est-il retrouvé associé au Festival d’Avignon? L’idée est venue de la comédienne Florence d’Azémar, qui a fait découvrir le roman à la metteuse en scène Catherine Shaub, ainsi qu’à Omar Sy. “J’ai ressenti un fort désir de porter ce texte à la scène. L’écriture puissante et poétique de David Diop nous permet d’entendre l’insoutenable”, a livré la première citée à France Culture. Également touché par l’histoire, l’acteur s’est associé au projet. Ils ont donc contacté la radio culturelle, présente chaque année dans le jardin du Musée Calvet, pour en faire une lecture musicale. 

Né d’un père sénégalais, Omar Sy est très sensible à la mémoire de ces soldats engagés aux côtés de l’armée française. En 2016, l’acteur avait notamment signé la pétition de la socialiste Aïssata Seck, qui réclamait la naturalisation des tirailleurs sénégalais. Un combat qui avait finalement abouti à la toute fin du mandat de François Hollande.

De plus, le comédien sera bientôt à l’affiche du film de Mathieu Vadepied “Tirailleurs”, dont le tournage doit débuter à la rentrée. L’histoire est très similaire à celle de “Frère d’âme” puisqu’elle suivra un tirailleur sénégalais, de son départ jusqu’au champ de bataille. 

À voir également sur Le HuffPost: Omar Sy fait diversion comme Arsène Lupin dans le métro parisien

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

undefined

undefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles