OM - Villas-Boas : "On avait du mal à contrôler la pression"

L'entraîneur marseillais s'est réjoui de voir son équipe renouer avec la victoire à Nîmes, une semaine après son premier revers depuis octobre.

Mené au score, Marseille est parvenu à renverser la rencontre pour l'emporter ce dimanche sur la pelouse de Pierre Mauroy contre Lille (1-2). Un renversement qui doit en partie à une adaptation tactique, comme l'a expliqué André Villas-Boas après le coup de sifflet final au micro de Canal +.

LOSC-OM (1-2) - Marseille, un dauphin insatiable

"C'était 70 minutes de foot défensif et 20 minutes de foot offensif. Mais on en avait besoin, a affirmé l'entraîneur portugais. On avait dit à la pause que si on encaissait un but on ferait un changement tactique en faisant avancer (Morgan) Sanson, et cela a bien fonctionné. Il a été un peu plus proche de Dario (Benedetto) pour [mettre] la pression et pour casser les lignes à la fin et faire des courses.

Mais c'est vrai que (Marley) Aké a changé beaucoup le match aussi parce qu'il est entré, il est [impliqué] dans les deux buts. Il a fait une belle entrée."

Villas-Boas a ensuite était questionné sur le but lillois, qui a semblé paradoxalement redynamiser le jeu marseillais. "Oui, on avait un peu de mal à contrôler la pression, ils avaient trop de joueurs bas pour la construction et on a fatigué un peu pour la pression. Quand on a subi le but on a avancé les lignes, on a monté Sanson et ça a fonctionné, on a trouvé une surprise. Après ils ont changé de système et on a commencé à gagner un peu le milieu."

Les coéquipiers de Boubacar Kamara comptent désormais neuf points d'avance sur Rennes et dix sur Lille, eux qui recevront Nantes samedi prochain au Vélodrome (17h30).