OM: pourquoi Marcelino se dit prêt à démissionner

OM: pourquoi Marcelino se dit prêt à démissionner

Dimanche soir, après le match nul (0-0) contre Toulouse qui avait suscité un premier vent de révolte parmi les supporters, Marcelino ne comptait pas baisser les bras, bien au contraire. Il se disait combatif. Le technicien espagnol, conscient de la difficulté de la tâche dans un contexte aussi brûlant que celui de la cité phocéenne, était déterminé à imposer ses idées. La pression liée aux résultats ? Il s’y était préparé. Les critiques sur son management et le niveau de jeu de l’équipe ? Il était prêt à les encaisser.

>> Crise de l'OM: les infos EN DIRECT

Que s’est-il donc passé dans ce laps de temps pour que Marcelino finisse par renoncer à poursuivre sa mission ? Lundi soir, une réunion houleuse entre les dirigeants marseillais et les groupes de supporters s'est tenue dans la petite salle de conférence de presse de la commanderie, où étaient présents Pablo Longoria, le président, Javier Ribalta, le directeur du football, Stéphane Tessier, le directeur financier, et Pedro Iriondo, le directeur général.

La démission de Marcelino n'a pas encore été acceptée

Prévu de longue date, ce temps d’échange a viré à l'affrontement verbal, sans que les dirigeants marseillais n’aient la possibilité de véritablement répondre. Selon des participants à cette réunion, la violence des reproches et la manière avec laquelle ils ont été exprimés ont laissé les dirigeants marseillais dans un état de sidération, d’autant que les éclats de voix ont accompagné des menaces.

Cette réunion a laissé des traces, et même plus que cela, puisque c'est un séisme qui menace de secouer la Canebière. Marqué par la réunion à laquelle il a assisté, Pablo Longoria n'écarte plus rien désormais, et la possibilité qu'il puisse quitter son poste de président aura une incidence directe sur l'avenir de Marcelino, dont le destin est lié à celui de son président.

Marcelino, choqué par les propos tenus à l'encontre de Longoria, et les pressions exercées sur son président, a précisément dit à quelques joueurs, ce matin, qu’il était prêt à démissionner. Si le boss de l’OM devait jeter l'éponge, Marcelino s'en irait lui aussi, estimant ne plus rien avoir à faire au club. C’était le sens de son message délivré ce mardi matin à quelques cadres du vestiaire.

Article original publié sur RMC Sport