OM: Longoria balaye les doutes sur son avenir au club

OM: Longoria balaye les doutes sur son avenir au club

A l'inverse de Marcelino, Pablo Longoria a choisi de ne pas quitter l'OM malgré la crise avec les supporteurs et les mots durs du 18 septembre. Au micro de RMC Sport, le président olympien est revenu sur ces événements et a répondu aux questions sur son avenir au club.

"A partir du moment où j’ai pris - après beaucoup de conversations avec notre propriétaire - la décision de continuer, je m’investis dans la durée", a indiqué Pablo Longoria, un peu moins de deux mois après avoir été menacé par certains leaders de groupes de supporteurs. "C’est la première condition. Ne pas faire ça serait irresponsable, injuste, inconscient et serait un manque de respect envers l’institution de l’Olympique de Marseille."

>>> Découvrez en intégralité l'entretien exclusif de Pablo Longoria

Longoria ne sent pas "fragilisé"

Outre son coach du début de saison, Pablo Longoria a également perdu l'un de ses hommes de confiance, son bras droit Javier Ribalta, après la crise avec les supporteurs. Mais, soucieux de réaffirmer son engagement à l'OM, le dirigeant a assuré qu'il revenait encore plus fort qu'avant cette crise de fin septembre.

"Est-ce que je suis fragilisé? Je ne crois pas. J’ai beaucoup d’énergie et beaucoup d’envie. C’est vrai que j’ai compris beaucoup de choses que j’avais cherché à ignorer. C’est pour ça que mes modalités de fonctionnement, peut-être que quelques personnes l'auront noté, ont un peu changé du point de vue de l'attitude", a enchaîné Pablo Longoria auprès de RMC Sport. "C’est lié aux événements, mais c'est toujours fait dans le but de chercher le bien de l’institution et de la protéger, avec un niveau d’engagement supérieur à celui que j’avais le 18 septembre."

"Le président de l’Olympique de Marseille doit être une personne très analytique et très froide"

Dans la foulée du rebond de Marcelino à Villarreal, qui a acté son départ de l'OM à chaud, Pablo Longoria a tenu à confirmer qu'il ferait tout pour ne prendre aucune décision basée sur des émotions. Malgré la ferveur des supporteurs et l'environnement bouillant autour du club, le dirigeant veut conserver son calme et la tête froide. Une leçon apprise en partie lors de cette crise de septembre.

"Pour rendre un club plus stable, plus solide, plus fort, j’ai besoin d’avoir une personnalité comme président qui soit très forte, très analytique, très froide parce qu’on ne peut pas se laisser porter par la tension du moment, par les nerfs, c'est tout le contraire d’un dirigeant d’un club de football", a ensuite expliqué Pablo Longoria. "Le président de l’Olympique de Marseille doit être une personne très analytique et très froide pour pouvoir prendre des décisions qui feront du bien au club et c’est la direction dans laquelle on veut aller. Celle qui nous permettra de rester un club de niveau international, d’un niveau européen."

Et le président de l'OM de conclure: "Avec la stabilité économique, qui est fondamentale, et le fait d'avoir un effectif de qualité au niveau des attentes qu’on a ici à l’Olympique de Marseille. Pour faire tout ça, il faut une tête froide et analytique. C’est très important dans ces moments."

Article original publié sur RMC Sport