Olivier Véran très agacé : sa violente charge contre Anne Hidalgo

·1 min de lecture

Depuis ce vendredi 30 octobre, les Français doivent respecter un deuxième confinement, certes plus souple que le premier imposé au printemps dernier mais qui entraine des grosses pertes financières pour les petits commerces. Olivier Véran, le ministre de la Santé - jugé arrogant par certains - et le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal ont répondu à ceux qui accusent le gouvernement de participer à la mort de petits commerces, comme les librairies, en les forçant à rester fermés. Une accusation notamment formulée par Anne Hidalgo à laquelle ils réagissent.

Sur RTL, Olivier Véran a justifié la nécessite de prendre ces mesures : "Anne Hidalgo est maire de Paris mais aussi présidente du conseil de surveillance des hôpitaux de Paris donc elle ne peut pas ignorer que toutes les 15 minutes dans les hôpitaux de Paris il y a un malade qui est hospitalisé pour covid. Elle ne peut pas ignorer que toutes les 30 secondes il y a un patient parisien qui se contamine", indique-t-il, affirmant vouloir avant tout "sauver les Parisiens et plus généralement les Français".

Même son de cloche du côté de Gabriel Attal, qui avait été rappelé à l'ordre par Matignon. À l’antenne de BFM, il affirme que la maire de Paris devrait revoir ses sens des priorités. "On va atteindre aujourd'hui les 1 000 patients en réanimation dans les hôpitaux franciliens, qui sont en quasi débordement, et on entend depuis quelques jours Mme Hidalgo se préoccuper de la question des commerces, dire : "Il faut tout rouvrir" (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jean Castex "débordé" ? Certains ne donnent pas cher de sa peau…
VIDÉO - "Ils ont peur" : le tacle de Pascal Praud à Olivier Véran et aux ministres
Amel Bent : sa petite sœur Mélissa se lance dans la chanson !
VIDÉO - François Mitterrand, un « prédateur » : comment il a séduit Anne Pingeot
Donald Trump : cette somme complètement folle misée par un parieur sur sa victoire