Olivier Véran et le "tétongate" : cette petite explication qu'il a dû avoir avec sa famille

·1 min de lecture

Ces images ont été relayées en masse sur les réseaux sociaux. Le 8 février dernier, Olivier Véran s'est rendu au centre hospitalier de Melun (Seine-et-Marne) pour se faire vacciner contre la Covid-19. Au moment de recevoir la piqûre, le ministre de la Santé, qui portait une chemise légèrement trop ajustée, a fait tomber le haut. Il n'en fallait pas plus pour que cette séquence provoque des remous sur la toile, mais aussi au sein du gouvernement. En parallèle de la vaccination très médiatisée du neurologue de profession, une autre image de l'intéressé est apparue dans le même temps sur les réseaux sociaux. Sur ce photomontage, inspiré d'une photo de Bernie Sanders prise durant l'investiture de Joe Biden, les internautes ont découvert Olivier Véran emmitouflé dans une parka et portant des gants, alors qu'il était en train de se faire vacciner. Des images parodiques auxquelles ont cru ses proches...

Selon France Info, qui lui a consacré un portrait paru ce mardi 16 février, le ministre de la Santé a en effet dû se justifier auprès des siens, après que cette image - pour le moins insolite - ait été relayée sur la toile. "Il a même été contraint d'expliquer sur WhatApp à des membres de sa famille qu'il ne portait réellement pas de gants et qu'il s'agissait d'un montage photo", ont fait savoir nos confrères. Ah, la magie d'Internet...

Si Roselyne Bachelot a estimé qu'il n'était pas nécessaire de se faire vacciner devant les caméras, comme a choisi de le faire, elle n'est pas restée (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Elizabeth II prévenue de l'interview de Meghan Markle et Harry par... Twitter !
"Ça m'a donné des frissons" : Jean-Pierre Pernaut encore marqué par un témoignage dans son JT
"Il a perdu l'empathie" : Olivier Véran et ses "coups de menton" déçoivent
"Il veut le combat et la défaite" : François Bayrou s'obstine... Emmanuel Macron laisse faire
« Une trahison pour un poste » : Jean-Yves Le Drian sévèrement critiqué dans son fief