Olivier Véran, surchargé, n’a toujours pas eu le temps de défaire ses cartons !

On a connu arrivée plus tranquille. Celle d'Olivier Véran au ministère de la santé entre dans la catégorie des plus mouvementés. Appelé pour remplacer au pied levé une Agnès Buzyn débauchée à la campagne municipale parisienne en plein scandale Griveaux, le voilà confronté à une crise sanitaire inédite dans le pays. De quoi ne pas lui laisser le temps de souffler... ou de défaire ses cartons ! Ce 1 juillet, dans un long portrait que lui consacre Libération, on apprend que le jeune neurologue de formation n'a pas vraiment pris possession de ses nouveaux bureaux.

D'après le quotidien, c'est au septième étage des locaux avenue Dusquene, tout près de l'école militaire, qu'Olivier Véran a posé ses affaires sans pouvoir songer à quelconque aménagement. "Il vit là, dans ce ministère et dans cet espace sans chaleur qu'il n'a pas franchement aménagé, laissant les meubles et les tableaux de celle qui l'a précédé." Près de son bureau se trouve le studio qu'il n'a pas quitté pendant deux mois, assure-t-il. En mars dernier, Le Monde décrivait les "vingt mètres seulement à parcourir pour se rendre de son bureau, où traînent encore ses cartons de l’Assemblée nationale, à son logement de fonction, toujours vide, à l’exception d’un lit et d’une table". Il est "un médecin de garde qui dort à l'hôpital" écrit Libé.

Olivier Véran : loin de sa famille

Face à la gravité de la situation, Olivier Véran est resté sur le pied de guerre 24h/24h, dans son ministère, séparé de sa compagne Coralie Dubost et

Retrouvez cet article sur GALA

A cause du prince Andrew, la princesse Beatrice envisage de vivre en Italie
PHOTOS - Diana : retour sur ses photos intimes avec Harry et William
Jean-Louis Borloo pressenti à Matignon : que devient son épouse Béatrice Schönberg ?
Hélène Ségara en larmes dans La France a un incroyable talent : que s'est-il passé ?
Qui est Flora Hollande, la fille cadette de Ségolène Royal et François Hollande ?