Olivier Véran en a ras-le-bol des "polémiques" d'Anne Hidalgo et le fait savoir

·1 min de lecture

Les relations sont tendues entre le gouvernement et la mairie de Paris. Invité de l'émission Le Grand RDV sur Europe 1, ce dimanche 10 janvier, le ministre de la Santé en a donné une nouvelle preuve. Il faut dire que la maire de Paris, Anne Hidalgo, avait, plus tôt dans la journée, dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, tapé sur les doigts du gouvernement et critiqué le bilan d'Emmanuel Macron.

Dans cette entretien, Anne Hidalgo, à qui il est porté une ambition pour la présidentielle de 2022, a affirmé porter un regard très critique sur la campagne de vaccination mise en place par le gouvernement : "Je ne remets pas en question l'ordre de vaccination établi, qui commence par les plus fragiles. Mais je ne comprends toujours pas le retour à l'allumage. Avec les masques et les tests, nous avions rencontré les mêmes problèmes. Le vaccin a fait naître un espoir pour tout le monde. Mais aujourd'hui, l'inquiétude domine. Le gouvernement n'intègre pas du tout la question logistique". L'édile de Paris reproche également au gouvernement d'infantiliser les Français et une absence de transparence : "En tant que maire de Paris, je suis obligée de taper du poing sur la table pour savoir ce qui se passe. Imaginez pour le citoyen qui n'a pas mes responsabilités ! Nous devons la transparence aux citoyens" a-t-elle indiqué.

Des déclarations qui ne sont pas passées inaperçues du côté du Ministère de la Santé, et plus précisément d'Olivier Véran, ministre de la Santé : "Quand on veut (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Marie-Sophie Lacarrau a réclamé de faramineuses indemnités avant de quitter France 2
Anne Hidalgo épingle Emmanuel Macron : "depuis 2017, rien n'a changé en mieux"
Louane face à la notoriété : à un moment "on commence à trouver ça pesant et même chiant"
VIDÉO - Laurent Ruquier et Karine Lacombe : débat houleux dans "On est en direct"... Les twittos énervés
Meghan Markle a officiellement perdu ses chances d'obtenir la nationalité britannique