Olivier Véran "habite presque dans son bureau" et n'est "pas sûr encore de faire Noël"

·2 min de lecture

Sur le plateau de «C à vous», Olivier Véran s'est brièvement confié sur son quotidien de ministre de la Santé, en plein pandémie. 

A quelques jours du réveillon de Noël, l’agenda du ministre de la Santé comporte encore quelques zones d’incertitude. Invité de l’émission «C à vous», jeudi soir, il a confié qu’il ne «sait pas où (il) fera Noël encore». «Je ne suis pas sûr encore de faire Noël. Message à ma famille, je ne suis pas du tout sûr de pouvoir me libérer pour Noël», a plaisanté Olivier Véran, alors que la vaccination contre le Covid-19 devrait débuter quelques jours après.

Voilà dix mois que le coronavirus monopolise ses journées de travail et paralyse la France. Pour plus d’efficacité, il a d’ailleurs un petit studio aménagé, au bout du couloir de son bureau au ministère de la Santé. «J’habite presque dans mon bureau. J’habite au même étage, je fais à peu près 40 pas pour passer de mon studio à mon bureau. C’est pratique», explique-t-il. «C’est même pratique quand vous êtes perquisitionné. Ca évite de devoir faire beaucoup de trajet» entre le domicile et le bureau, ironise le ministre. Mis en cause dans une enquête pour sa gestion de la crise du coronavirus, comme Edouard Philippe , Agnès Buzyn ou encore Sibeth Ndiaye, il a vu son domicile et son bureau perquisitionnés en octobre.

"J’ai l’impression d’avoir pris 15 ans en neuf mois"

Quand on lui montre des images de sa passation de pouvoirs avec Agnès Buzyn, mi-février, il plaisante encore : «Ce n'est pas sympa de montrer les images d’archives, j’ai l’impression d’avoir pris 15 ans en neuf mois»

Il a eu aussi un mot pour son équipe : «Que ce soit le cabinet, les équipes des administrations centrales, les équipes dans les territoires et les régions (…) Je crois que les Français ne réalisent pas le degré d’implication, d’investissement personnel total des gens qui travaillent dans l’ombre(...)


Lire la suite sur Paris Match