Olivier Véran : ce défi qu'il a refusé de relever

Longtemps, son nom a circulé pour briguer la mairie de Grenoble, dont il est originaire et où il a été élu député LREM en 2017. Et pourtant, l'omniprésent Olivier Véran ne s'est pas présenté... Pourquoi n'a-t-il pas tenté l'aventure ? L'ancienne ministre grenobloise Geneviève Fioraso, qui lui avait mis le pied à l'étrier, "insistait pour qu'il se présente à la mairie", comme le rappelle Paris-Match cette semaine dans un long portrait du nouveau ministre de la Santé.

"J’aime bien la politique nationale, répond-il. J’ai souvent répondu aux électeurs : ‘je préfère être député que médecin, mais je préfère être médecin que maire, aujourd’hui’". Finalement, Olivier Véran accédera à un poste de ministre qu’il convoitait depuis longtemps et pour lequel il se donne entièrement. Une fonction qui semble lui coller à la peau. "Olivier Véran réalise un sans-faute comme ministre depuis le début de la crise, estimait, le sénateur André Vallini dans Le Télégramme. Il a une parole claire, crédible, sans pathos".

L'an dernier, en plein épisode des gilets jaunes, le neurologue de 39 ans faisait part de ses réticences à se confronter au suffrage universel dans le livre de Manon Rescan paru en 2019, Les grandes illusions : enquête sur les soldats de la Macronie : "Quand j'ai la blouse blanche de médecin, j'ai 92% d'opinions favorables, quand je dis que je suis député je suis à 6%...", se plaignait-il. Est-ce cette crainte d'être mal aimé, ou d'échouer, qui a guidé son choix ?

A moins qu'une autre hypothèse

Retrouvez cet article sur GALA

Pourquoi Christian Clavier (Papy fait de la résistance) n'a jamais épousé Marie-Anne Chazel
PHOTOS - Meghan Markle : sa vie avant le prince Harry
VIDÉO - "Je vais me saouler la gueule" : l'actrice Ariane Ascaride se lâche en plein direct sur France 2
Coralie Dubost : cette maladresse de la compagne d’Olivier Véran face à des Gilets jaunes
PHOTOS - Quelle jupe crayon porter selon votre morphologie ?