Olivier Véran appelle à la vigilance face au variant Delta (VIDEO)

·1 min de lecture

Six semaines maintenant que la France se déconfine progressivement. Si certains Français préparent leurs vacances d'été, ils restent à l'affût des dernières mesures du gouvernement et des restrictions des autres pays. En France, le taux de contamination baisse, mais l'épidémie n'est pas derrière nous. Le variant Delta, plus contagieux, prend de l'ampleur. "Le variant Delta représente 20% des nouveaux diagnostics que nous réalisons (...) ça ne fait pas augmenter le nombre de cas, mais il devient progressivement dominant", a expliqué ce matin Olivier Véran à l'antenne de France Info. Beaucoup plus touchés que la France, les pays comme le Portugal, le Royaume-Uni, la Russie ou encore l'Allemagne ont décidé de reconfiner leurs habitants pour lutter contre ce variant.

"On peut y échapper, d'ailleurs pour l'instant, nous y échappons, puisque le taux d'incidence, c'est-à-dire la circulation du virus continue de baisser dans notre pays. On est autour de 18 de taux d'incidence, c'est 20 fois moins de ce qu'on a pu avoir, voir 30 fois moins de ce que certains taux d'incidence qu'on avait pu atteindre dans certains départements", a expliqué Olivier Véran, qui salue les prises de décisions d'Emmanuel Macron : "Le déconfinement progressif qui avait été décidé par le président de la République était le bon, dans le bon timing, de la bonne manière".

Malgré ces bons chiffres, Olivier Véran ne crie pas victoire. "Ça veut dire évidemment qu'il faut qu'on reste vigilants. On n'abandonne pas les (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

"La suppression du pass sanitaire ne peut être envisagée, ce serait irresponsable" : Roselyne Bachelot ferme sur la question du pass
Dérapages, démêlés avec la justice, musique... Cinq choses à savoir sur Marcel Campion, au coeur de la Face cachée de... (RMC Story)
Bernadette Chirac : l'ex-Première dame émue aux larmes après la victoire électorale de sa fille Claude
Covid-19 : une quatrième vague est "probable" mais peut encore être évitée selon Benjamin Davido (VIDEO)
Les tests PCR "de convenance" bientôt payants ? Cette préconisation de l'Académie de médecine pour encourager la vaccination

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles