Olivier Véran annonce que le prix des masques devrait bientôt baisser

C'est la préoccupation majeure des Français depuis quelques jours : se fournir en masques de protection. Ce lundi 11 mai a sonné le début de la première phase du déconfinement. Ceux appelés à retourner au travail se sont inquiétés des mesures, notamment dans les transports en commun, pour garantir leur sécurité. Mais à titre individuel, se munir en matériel de base représente déjà un impératif urgent. Les supermarchés ont de nouveau le droit de vendre des masques chirurgicaux et en tissu depuis le 4 mai dernier, en suivant un mode de rationnement qui leur incombe (vente en caisse uniquement, à raison d'un lot par passage dans la majorité des cas, NDLR). Il est aussi possible d'en récupérer gratuitement via le stock alloué aux maires, qui redistribuent via les points de distributions comme les pharmacies, notamment. Mais certaines interrogations demeurent, cédant parfois la place à la circonspection voire la colère. Par exemple : pourquoi les masques sont-ils vendus si chers ?

Quand il y aura assez de stock, le tarif va chuter

Olivier Véran, le ministre de la Santé, est revenu sur ce point précis lors d'une interview accordée au site Konbini. Si le masque chirurgical - à usage unique - a été plafonné à 95 centimes, et se vend généralement autour de 50 centimes l'unité, certaines associations de défense des consommateurs estiment que ce tarif est bien supérieur aux coûts de production. Le ministre rétorque : "C'est une rareté. C'est très rare en termes de production et c'est très

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Attestation de déplacement de plus de 100 kilomètres : où et quand la trouver ?
Insolite ! Découvrez à quoi va ressembler désormais le public de N'oubliez pas les paroles avec Nagui ! (PHOTO)
Darren Barnet (Mes premières fois) réagit à son nouveau statut de sex-symbol : "Les gens n'arrêtent pas de me demander d'enlever mon T-shirt"
Tous en cuisine avec Cyril Lignac : la recette du couscous de légumes du chef
Mathilde Seigner prend une nouvelle fois la défense de Roman Polanski... et fait un lien inattendu avec la pandémie !