Olivier Véran énervé et agacé par une députée… Il lui fait savoir !

·1 min de lecture

L’ambiance était électrique à l’Assemblée nationale. Samedi, Olivier Véran a perdu patience contre la députée Martine Wonner, après que celle-ci a attaqué le ministre de la Santé. Selon elle, il "souhaite faire mourir des patients en réanimation". Cette attaque n'a pas du tout plu à Olivier Véran. Il a donc tenu à répondre, visiblement énervé et agacé à la députée de Libertés et territoires, qui avait évoqué un peu plus tôt le coronavirus comme une "énorme grippe" et estimé que le masque en demi-visière était "beaucoup plus efficace" que le masque chirurgical.

Lorsqu’Olivier Véran a pu reprendre le micro, il a répondu point par point aux attaques de sa détractrice. "Vous avez dit des choses d'une gravité totale, a-t-il lancé à Martine Wonner. Quand vous considérez que ce n'est rien d'autre qu'une grosse grippe qui ne fait finalement que moins de 1% de mortalité, nous sommes 70 millions de Français, si nous devions atteindre une immunité collective de 60, 70, 80% (…) nous aurions donc 40 millions de victimes de ce coronavirus et finalement 1% de ces 40 millions devrait mourir, vous l'acceptez Madame la députée ? Réfléchissez vous êtes médecin, vous n'avez pas le droit de vous tromper quand vous dites cela, c'est encore plus grave."

Après avoir répondu à Martine Wonner, Olivier Véran a regretté l’attaque personnelle de la députée, exclu du groupe La République en marche, en mai dernier. "Quand je m'exprime devant vous j'essaie de le faire au nom des équipes […] au nom des soignants, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Emmanuel-Philibert de Savoie honoré par... Donald Trump !
Donald Trump irrité par… Borat ? “C’est un type bizarre. Et je ne le trouve pas drôle !”
“Abîmé” et “narcissique” : Harry trop dur à gérer pour son ex Cressida Bonas
Une star internationale dans Mask Singer : pourquoi la production angoissait
Iris Mittenaere “d’humeur taquine”, elle se lâche et se la joue coquine avec Nikos Aliagas