Quand Olivier Véran écartait la 3ème dose pour le pass sanitaire

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

POLITIQUE - La question faisait débat, elle a désormais été tranchée. Dans son discours du mardi 9 novembre, Emmanuel Macron a en effet annoncé que les plus de 65 ans étaient vivement invités à se faire injecter une troisième dose du vaccin contre le Covid-19.

Un “rappel” vaccinal censé renforcer l’immunité pendant cette période hivernale qui aura désormais un impact sur le pass sanitaire de cette tranche d’âge s’il n’a pas été fait. À partir du 15 décembre , les plus de 65 ans devront avoir reçu leur troisième dose s’ils veulent continuer à pouvoir se rendre au cinéma, au théâtre ou au restaurant sans devoir présenter un test Covid-19 négatif, a ainsi détaillé le chef de l’État.

Il n’y a pas si longtemps pourtant, son ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, tenait un tout autre discours. Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus, lors d’une conférence de presse à la fin du mois d’août, le médecin neurologue et homme politiquerépondait ainsi à un journaliste qui le questionnait sur l’épineux dilemme de la troisième dose: “Il n’y aura pas d’impact de la troisième dose sur le pass sanitaire. C’est-à-dire que vous alliez prendre votre rappel ou non, vous garderez le bénéfice du pass sanitaire.”

Une 5ème vague plus forte que les discours

Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les internautes, à l’issue de l’allocution d’Emmanuel Macron à pointer du doigt, parfois avec colère, cette nouvelle contradiction du gouvernement.

Auditionné fin octobre par le Sénat dans le cadre du projet de loi “vigilance sanitaire”, Olivier Véran était encore resté prudent sur l’obligation de la 3e dose et son intégration dans le pass sanitaire. “Cela poserait des questions techniques assez fragiles, assez sensibles. Quand je dis ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas le faire”, avait-il notamment expliqué.

La même semaine Olivier Véran avait annoncé à l’AFP avoir reçu sa troisième dose de vaccin, envoyant ainsi déjà à l’époque “un signal” à prendre rendez-vous pour les millions de personnes éligibles au rappel.

À voir également sur Le HuffPost: En hommage à de Gaulle, les Républicains posent pour une photo de famille post-débat

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles