Olivier Véran à ses débuts : cette tenue qui avait fait rire

Il venait d'avoir 32 ans. En 2012, Olivier Véran était "simple" neurologue au CHU de Grenoble et avait tapé dans l'oeil de la députée socialiste de l'Isère Geneviève Fioraso par son dynamisme et son charisme. "Elle m’a dit qu’elle cherchait quelqu’un à former pour la suite puisqu’elle exerçait son dernier mandat de député. Elle m’a proposé d’être son suppléant", avait-il raconté au site médical Egora.fr. Et celle-ci s'en souvient parfaitement, comme elle l'a raconté dans un long portrait du ministre de la Santé paru cette semaine dans Paris-Match.

En mai 2012, "il a dit oui immédiatement et je le vois arriver pour faire des photos de campagne, habillé comme un jeune marié, gomina, cravate rose et ceinture Kenzo…", s'amuse-t-elle. "On a ri et on ne s'est plus quittés", raconte celle qui, confortablement élue dans la première circonscription de l'Isère, allait ensuite devenir ministre de François Hollande, permettant à son suppléant de "se retrouver député sans aucun mérite", comme il l'avait reconnu. Une photo toujours présente sur le blog de Geneviève Fioraso témoigne de cette époque et de la fameuse "cravate rose" d'Olivier Véran.

La suite, on la connaît : à l'Assemblée, "il est arrivé foufou, avec sa mèche volante", avait décrit une députée socialiste, qui raconte qu'"il partait dans tous les sens". Avant de mener de nombreux combats médiatiques et d'autres campagnes électorales puis de percer jusqu'à devenir ministre de la Santé en février dernier. Depuis, sa communicante lui

Retrouvez cet article sur GALA

Ce cadeau dément fait par le président syrien Bachar Al-Assad à sa femme
PHOTOS - 3 bonnes raisons de succomber aux cosmétiques à base de cannabis
Anouchka Delon se confie pour la première fois depuis la naissance de son fils
"Tous en cuisine" : cette annonce faite en direct par Estelle Mossely et Tony Yoka
Le prince Louis a 2 ans : la personne à qui il ressemble le plus n’est pas celle que l’on croit