Olivier Véran à bout : ce nouveau coup de colère

·1 min de lecture

Olivier Véran a profité de son audition par la commission d'enquête sur la gestion de la crise du Covid-19 pour pousser un petit coup de gueule, ce mercredi 3 novembre à l'Assemblée nationale. Il a tenu à "tordre le cou" à une fausse information. "Il y a un fake qui circule sur Facebook et sur Twitter qui est beaucoup relayé, qui dit qu’on donne 5 000 euros de prime à un hôpital quand il déclare un patient décédé du Covid", a rapporté le ministre de la Santé, qui s'était emporté la veille face à des députés, durant une session de questions au gouvernement tendue.

Avant d'exprimer son incrédulité : "Je veux bien essayer de tout comprendre, mais il y a des choses qui dépassent l’entendement. Je trouve - Je vais essayer de rester calme... mais je trouve ça insultant pour les soignants, pour les médecins, pour les équipes, pour les familles de malades, pour les malades eux-mêmes je trouve ça insultant."

Cette audition a aussi été l'occasion pour Olivier Véran de dénoncer la diffusion de ces fausses informations qui "polluent" le pays. Parmi elles, "l’épidémie n’existe pas et n’a jamais existé, circulez il n’y a rien à voir". Puis d'adresser un tacle à certains experts médiatisés : "C’est (sic) ceux qui disaient il y a trois semaines ou il y a un mois qu’il n’y avait pas de deuxième vague et que tout était faux, qui disent aujourd’hui que le gouvernement n’a rien préparé et que le pays est submergé par la vague."

Interrogé à l'origine sur le cas des Ehpad, le compagnon de Coralie Dubost (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Une victoire “morale” de Donald Trump : Laurence Ferrari corrige son chroniqueur...
Anne Marivin maman : son fils de 11 ans est parfois "très intransigeant"
Tombe de Johnny Hallyday : Laeticia absente, qui s’en occupe?
Emmanuel Macron accusé de passer en force : ce choix qui fait grincer des dents
Karine Baste-Régis : ses tendres confidences sur son fils de 6 ans