Olivier Minne : ce régime très spécial lors duquel il ne mangeait qu'un seul aliment qui lui a fait perdre 24 kilos

Il fait partie des animateurs les plus célèbres du PAF. A la tête de Fort Boyard ou du Club des Invisibles, Olivier Minne est aussi réputé pour son physique très agréable. Avec sa carrure sportive, l'animateur ne passe pas inaperçu. Mais ne pensez pas qu'il a toujours été comme ça. En effet, c'est grâce à un coach, rencontré dans les années 2000 à une période où sa carrière télévisuelle commençait à "vaciller", qu'il s'est pris en main. "Je suis entré dans une salle de sport minuscule à Paris. J'y ai rencontré un homme prodigieux : Jack Savoldelli".

Grâce à cet homme, Olivier Minne a changé de silhouette : "C'est un ancien boxeur et culturiste qui m'a pris sous son aile. À l'époque, j'étais taillé comme un cure-dents. J'ai commencé à me sentir connecté à mon corps, ce qui ne m'était jamais arrivé auparavant. La démarche n'était pas dans un but esthétique, même si j'ai bien vu que le regard des autres a commencé à changer". Alors que l'animateur pesait plus de 100 kilos, il a perdu beaucoup de kilos. "L'hiver dernier, j'étais tout de même monté à 112 kg. Malgré mon 1,91 m, c'est beaucoup trop gras ! Là, franchement, je ne rentrais plus dans rien. Mais j'ai réussi à perdre 24 kilos en ne mangeant pratiquement que des pêches. Et, depuis, je continue la piscine et la musculation pour me maintenir."

Olivier Minne souhaite rester comme il est

Une perte de poids qui a été un long chemin pour Olivier Minne. "Au début des années (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Véronique Sanson en colère : cette pratique "immonde" qui l'a fait sortir de ses gonds
"T'es séparé ?" : Cyril Hanouna dévoile un secret gênant sur la vie sentimentale de Matthieu Delormeau
“Ma retraite est ridicule” : aux abois, la chanteuse Stone dévoile ses maigres revenus
Valérie Karsenti (Scènes de ménages) : qui est son compagnon, qui a joué dans un célèbre feuilleton ?
"Toutes les vies qu'elle n'a pas vécues" : Sophie Davant émue en parlant de la mort prématurée de sa mère